Le calcium

Le calcium est un minéral essentiel, c'est dire qu'il doit être apporté par l’alimentation. Il permet la formation des os du corps humain, qui en contient 1 à 2 kg. Il est présent à 99% dans le tissu osseux, dans le squelette et les dents. Mais est également présent sous forme soluble, dans la circulation sanguine et les cellules du corps, où il joue un rôle vital en participant à la signalisation cellulaire.


Des quantités relativement importantes sont requises dans l'alimentation, pour maintenir le corps en bonne santé.


Tout comme les autres nutriments, il nécessite une supplémentation lorsqu’il n’est pas apporté en quantité suffisante dans l’alimentation. Cependant, un apport excessif ne produit pas d’avantages pour la santé, au contraire, il peut favoriser la constipation et pourrait même nuire à la santé osseuse.


Il est absorbé de deux manières différentes dans les intestins. Son absorption dans le corps est affectée par plusieurs facteurs. Elle varie en fonction de l'environnement, de l’âge et de l’alimentation. Elle augmente pendant la grossesse, diminue en début de lactation, puis augmente au sevrage. Les femmes ménopausées ont des difficultés pour absorber ce nutriment et présentent des besoins accrus.


Le taux d’absorption est lié à son apport total, à l'apport en fibres alimentaires, à la consommation d'alcool, à l'activité physique et aux symptômes de constipation.


L'absorption et les besoins diffèrent donc selon l'âge et les considérations environnementales et diététiques.


La carence en calcium est rare, en dehors de la malnutrition, mais elle peut être dangereuse. En effet, il est essentiel à la formation du fœtus et à la croissance. Le rachitisme, une maladie de la croissance et de l'ossification survenant chez le nourrisson et le jeune enfant, est généralement attribué à une carence en vitamine D. Chez les adultes, la carence est liée à l'apparition de l'ostéoporose.


Ainsi, il atténue le risque de rachitisme, chez le nourrisson et l’enfant, et de développer de l’ostéoporose en vieillissant. Bien que n'étant pas suffisant, le maintien d'un apport adéquat, tout au long de la vie, est associé à un risque significativement réduit d’apparition de maladies.


Propriétés et vertus


Santé osseuse

Ce minéral a un rôle central dans l’apparition de l’ostéoporose, puisqu’il est un des constituants de la masse osseuse. Ainsi, un apport faible en calcium est établi dans les populations souffrant d'ostéoporose et de masse osseuse réduite.


En prévention, chez les personnes n'ayant pas un apport suffisant en calcium, une supplémentation associée à de la vitamine D est davantage efficace qu'une supplémentation de calcium seule.

Syndrome prémenstruel (SPM)

Les taux de calcium sérique sont plus bas chez les sujets atteints de SPM. Il a en effet été constaté que de faibles taux sériques de calcium et de vitamine D, pendant la phase lutéale du cycle menstruel, provoquaient ou exacerbaient les symptômes du SPM.


Ceci suggère donc un rôle bénéfique d’une supplémentation chez les sujets atteints de SPM.


Grossesse


Un apport suffisant est indispensable, pendant la grossesse, pour une formation normale du fœtus, et en cas d'hypertension un apport en calcium supplémentaire peut être nécessaire.


Les aliments riches en calcium


Par ordre décroissant :

  • Les produits laitiers (lait, fromages, yaourt)

  • Les poissons (avec leurs arêtes)

  • Les oléagineux

  • Les légumineuses

  • Les légumes verts

  • De nombreux fruits

Retrouvez les dosages et posologie, ainsi que les précautions, contre-indication et interactions médicamenteuses dans mon article détaillé par ici et plus de détail sur le calcium dans l'alimentation dans mon autre article ici



Photographies par Thais Do Rio, Zoe Schaeffer, Clint Bustrillos, Gaelle Marcel et Monika Grabkowska


0 vue0 commentaire