Des os solides, en bonne santé et des fractures bien réparées

L'alimentation occidentale est déséquilibrée et entraine une inflammation de bas grade qui peut créer un certain nombre de problème de santé à long terme dont la santé osseuse n'est pas exclue. Certains aliments, trop gras, trop sucrés ou trop salés, ainsi que le manque de fibre chronique, favorisent le processus d’inflammation: les graisses transformées et cuites, les sucres rapides transformés, les pesticides, les produits laitiers ou carnés en trop grande quantité ou issus d’animaux d’élevage ayant une mauvaise alimentation.


Les os se régénèrent sur une période d'environ 15 ans, ils sont une des parties du corps la plus longue à se régénérer. Des os en bonne santé nécessitent une alimentation saine, et en cas de fracture, arthrite, arthrose certains gestes et complémentation peuvent améliorer la situation.


Plusieurs facteurs nuisent à la santé osseuse :


L'inflammation de bas grade

  • Au niveau des intestins elle peut entrainer des malabsorptions qui créent des carences en vitamines et minéraux indispensable à la régénérations osseuse.

  • Elle va diminuer le processus de régénération osseux, ainsi, dans le cas d'arthrose, d'arthrite, de fêlure ou fracture, l'inflammation empêche la guérison et peut entrainer des douleurs (arthrose douloureuse, algodystrophie après une fracture.


Les carences

Les carences et déficiences en vitamines et minéraux nuisent au bon fonctionnement de l’organisme, et des os.


Les vitamines C, D et E, ainsi que le magnésium, sont indispensables pour éviter l’inflammation chronique et la déminéralisation osseuse.


Une supplémentation en multi-vitamines et minéraux pourra être envisagée en cas de fracture, si l'alimentation de base est mauvaise, afin d'éviter une mauvaise régénération osseuse, une algodystrophie ou des douleurs qui pourraient survenir dans un avenir plus lointain.


Une mauvaise circulation


Une mauvaise irrigation sanguine au niveau des os favorise:

  • Une dégénérescence et des lésions des cartilages.

  • Une nécrose des os dans la partie centrale des articulations: la déminéralisation.

Une bonne hydratation est le premier reflexe à avoir, pour maintenir une bonne circulation sanguine.


Un manque d’activité physique

Le manque d’activité physique participe à une mauvaise irrigation sanguine des différentes parties du corps. Ce qui entraîne un manque d’évacuation des déchets cellulaires, qui vont participer aux processus inflammatoires. Cela tant au niveau des organes que des muscles et des os.


Hygiène de vie à adopter pour une bonne santé osseuse


En prévention, ou en cas de fracture, il est toujours temps d'opter pour les bons gestes


L' alimentation

Il est nécessaire d’adopter une alimentation riche en fibres, fruits, légumes, céréales complètes et noix, pour permettre à l’organisme d’avoir un fonctionnement optimal. Ainsi, les os se forment normalement et la guérison des chocs et fractures est facilitée, sans risque de complications.


L'activité physique

La pratique d’une activité physique régulière est fondamentale au bon fonctionnement de l'organisme. Grâce à l’activation de la circulation sanguine, les muscles et les os sont renforcés, et les déchets cellulaires et toxines peuvent être éliminés efficacement.

L'activité sportive doit être adaptée en fonction de chaque profil. En cas de fracture il faudra faire de la rééducation avant d'entamer une activité sportive engageant le membre cassé.


Le sommeil

Le sommeil est nécessaire pour régénérer l'organisme et donc reconstituer les cellules, dont les cellules osseuses. Pendant le sommeil profond, le corps travaille le plus à sa régénération, en début de nuit.


Les massages

Masser les zones douloureuses en cas de troubles osseux, articulaires, de fractures, peut à la fois soulager la douleur, en libérant les tensions musculaires, et accélérer la guérison en favorisant l’irrigation sanguine.


Les compléments utiles pour les os:


Curcuma

Le curcuma est certainement le traitement naturel anti-inflammatoire le plus puissant, en cas d'algodystrophie. Sous forme de poudre, il ne sera pas aussi efficace qu’en extrait de plante.


Omégas-3

Il existe un déséquilibre en oméga-3 dans l’alimentation occidentale, qui touche la majeure partie de la population. Une alimentation équilibrée peut régler ce problème à long terme. A court terme, il est utile de se supplémenter pour réduire l’inflammation existante.

L’huile de poisson, de krill, de cameline, de lin et de chanvre contiennent des omégas-3.


Vitamine C

Un prise quotidienne de suppléments de vitamine C diminue le risque de souffrir dde douleurs après une fracture.


Calcium

Afin d’éviter une déminéralisation, il faudra veiller à avoir un apport journalier de calcium suffisant, à travers l’alimentation, et une supplémentation pourra être envisagée si l'apport alimentaire n'est pas suffisant.


Relaxation

Le stress étant un facteur inflammatoire, la pratique de toutes techniques de relaxation peut être utile pour la santé des os! La méditation peut être un traitement naturel adapté, en cas de fracture pour faciliter la réparation.

La cohérence cardiaque et les pranayamas (techniques de respiration yogique) ont également fait leurs preuves, mais s’allonger et écouter de la musique douce peut être aussi très efficace. A chacun de trouver la méthode qui lui convient.


La visualisation pour améliorer la rééducation

De nombreuses études scientifiques menées depuis les années 80, particulièrement auprès d’athlètes, ont prouvé que pratiquer la visualisation d’exercices, au moins 10 minutes par jour, améliore l’efficacité de la rééducation et la capacité d'exercice. Il est alors très intéressant de s'entrainer chez soi ou avec un praticien en hypnose ou sophrologie, en complément de la rééducation.

Vous pouvez imaginer vous servir de la partie du corps immobilisée, comme en temps normal, ou bien reproduire mentalement les exercices effectués avec votre kinésithérapeute, afin d'accélérer la guérison.


Acupuncture

L’acupuncture peut être un moyen d’action pour lutter contre la douleur liée aux pathologies osseuses. Dans la mesure où la douleur est l'un des terrains de prédilection de cette thérapie, issue de la médecine traditionnelle chinoise, elle pourrait avoir un effet très positif sur cette pathologie qui touche le système nerveux.


Silice

La silice, qui est souvent issue du prêle, pourrait contribuer à diminuer les douleurs ostéoarticulaires.


Argile

Les cataplasmes d’argile tiède permettent de soulager la zone enflammée. Il est possible d'ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de teinture mère de calendula, dans la pâte. Ils peuvent être placés sur la zone concernée, 2 heures par jour jusqu'à la guérison.


La liste n'est pas exhaustive mais déjà quelques idées, et le prochain article sera sur le calcium pour mieux comprendre pourquoi une supplémentation n'est pas forcément utile pour la santé osseuse.



Photographies par Artur Tumasjan, Olenka Kotyk et Owen Beard

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout